Si vous faites partie de la « team introvertis », c’est sans doute pour cette raison que vous lisez cet article actuellement. Peut-on voyager seul et être introverti ? En effet, voyager, c’est faire de nouvelles rencontres , c’est faire des activités en solo au milieu de tout le monde.

Bonne nouvelle, plus vous sortirez de votre zone de confort, plus vous vous sentirez à l’aise ! Je vous partage donc mes meilleurs conseils pour voyager en solo tout en étant introverti.

A découvrir également : Économie circulaire : le Sénat adopte le projet de loi anti-gaspillage

Mes meilleurs conseils pour voyager en étant introverti

Peut-on voyager seul et être introverti ?

L’introversion peut parfois paraître comme synonyme d’obstacle lorsqu’il s’agit d’entreprendre des choses, notamment de voyager en solo. Mais être introverti ne signifie pas forcément être timide ! Voici donc mes meilleurs conseils pour se lancer sans attendre.

A voir aussi : Comment jardiner sans pesticides ?

#1 Avoir du temps pour soi

Nous savons combien il est important pour un introverti de se retrouver seul et d’avoir du temps juste pour soi. Ce n’est pas un signe d’égocentrisme mais plutôt un besoin viscéral pour se ressourcer. Être entouré de monde, surtout de nouvelles personnes peut être particulièrement énergivore.

Il est donc primordial de s’accorder du temps pour soi régulièrement tout au long de votre voyage pour ne pas faire une overdose de personnes.

#2 Préparer son voyage en amont

préparer son voyage faire le tour du monde

Les introvertis ont cette faculté à analyser, observer et préparer minutieusement tous les plans qui sont dans leur tête. C’est pourquoi, si vous souhaitez voyager en solo, il faudra faire de même.

Préparer son voyage en amont vous permettra d’être rassurés, d’avoir une ligne de conduite et de mettre à plat tous les plans et pensées qui traînent dans votre tête depuis un moment.

N’hésitez d’ailleurs pas à abuser d’informations et de faire toutes les recherches nécessaires, les introvertis sont très bons à cela. Vous êtes une vraie mine de renseignements lorsqu’il s’agit de préparer quelque chose comme une fête, un évènement et même un voyage.

 

 

#3 Sortir de sa zone de confort

Il n’y a pas de secret, que vous soyez introverti ou extraverti, le résultat reste le même. Sortir de sa zone de confort ne vous fera qu’avancer et évoluer. C’est d’autant plus le cas lorsque l’on est introverti car nous avons tendance à se reposer sur nos acquis et ce que l’on sait faire de mieux : être avec soi-même.

Voyager seul et être introverti sera donc l’occasion d’élargir cette zone de confort et même de se découvrir de nouveaux intérêts. Plus vous arriverez à en sortir, plus vous gagnerez en audace. Il sera alors plus facile pour vous d’aller vers les autres, de rencontrer de nouvelles personnes et de vivre de nouvelles expériences.

D’ailleurs, si vous travaillez dans le monde du digital, sachez que vous aussi vous pouvez devenir digital nomad si vous vous lancez.

 

 

#4 Introverti mais pas insociable

Je vous rassure, ce n’est pas parce que nous sommes introvertis que nous ne sommes pas sociables, loin de là. Généralement, les relations que l’on crée prennent du temps mais sont beaucoup plus profondes et sincères. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons peu d’amis, nous privilégions la qualité.

Voyager seul et être introverti peut donc être vite énergivore sur ce point car vous allez rencontrer de nombreuses personnes. Et lorsque nous voyageons, nous avons tendance à poser les mêmes questions et à répondre aux mêmes. Cela peut donc être très fatigant et donner l’impression d’être à contre-courant.

Si pendant très longtemps, le voyage en solo était surtout réservé aux personnes extraverties, il est de plus en plus courant de croiser des personnes aussi introverties que nous. Ce qui est d’ailleurs très marrant est que vous développerez cette faculté à reconnaître les personnes qui le sont tout autant que vous.

Pas de panique, personne ne vous oblige à vous faire de vrais amis pendant votre voyage. Le principal est d’apprendre à s’ouvrir sans à priori et de prendre le temps dont vous avez besoin.

#5 Voyager dans un pays où l’on ne parle pas la langue

 voyager seul et être introverti

Il n’y a pas de secret, c’est lorsque nous n’avons plus le choix que l’on s’en trouve capable. Et cela peut parfaitement se confirmer lorsque vous voyagez dans un pays dont vous ne parlez pas la langue.

Je me souviens lorsque je suis partie en voyage en Slovénie, je me suis vite rendu compte que si je n’apprenais pas quelques mots de slovène, cela allait être difficile pour moi de me faire comprendre. (Ils savaient tous très bien parler anglais, mais l’idée ici était de se démarquer des touristes classiques.)

Finalement, voyager dans un pays où l’on ne parle pas la langue, nous pousse à aller vers les autres plus facilement. Comme si cela nous donnait un véritable « coup de pied aux fesses » pour nous faire avancer.

Si besoin, il existe de nombreuses façons de se faire comprendre en étant à l’étranger :

  • Utiliser un carnet de voyage pour y regrouper le vocabulaire de base,
  • Parler anglais si vous êtes à l’aise avec cette langue,
  • Avoir des photos pour illustrer ce que vous essayez de dire,
  • Utiliser une application de voyage pour se faire comprendre.

 

 

#6 Opter pour des logements communautaires

coliving à san fransisco

Rien de mieux pour sortir de sa zone de confort que d’opter pour un logement communautaire. Il est rapidement tentant de louer un Airbnb ou de réserver une chambre d’hôtel pendant votre voyage en solo. Cependant, cela peut être rapidement l’occasion de se renfermer sur soi et de ne rien changer.

Il existe une multitude de logements pouvant faire économiser quelques centaines d’euros et qui sont très intéressants pour se sociabiliser davantage.

  • Le Couchsurfing : cela permet de se loger gratuitement chez l’habitant en ayant la volonté de faire de nouvelles rencontres. L’hospitalité est le maître mot du Couchsurfing.
  • Le Coliving : le concept de coliving ne cesse de gagner du terrain tant il rencontre un véritable succès. C’est très intéressant pour les digital nomad en quête d’un logement provisoire tout en ayant le confort de la maison.
  • Les auberges de jeunesse : enfin, les auberges de jeunesse restent une bonne alternative pour minimiser les frais de logement. Cela n’est pas réservé au moins de 30 ans, tout le monde peut profiter des auberges de jeunesse.

 

 

#7 Prévoir des activités

Enfin, le meilleur moyen de ne pas se laisser submerger par toutes les énergies environnantes est de prévoir des activités et d’organiser ses journées.

Les introvertis ont tendance à avoir un rythme plus lent qu’une personne extravertie. Il n’est donc pas question de se précipiter et de prévoir une multitude de choses, mais plutôt d’organiser judicieusement ses activités et son temps pour soi.

Voyager seul et être introverti peut être très impressionnant, surtout lorsqu’il s’agit de faires des activités seul. Que ce soit d’aller au restaurant seul, de regarder un spectacle seul ou de visiter un musée seul, ce genre de situation peut être vite déstabilisant lorsque l’on est introverti.

Vous réaliserez rapidement que les personnes autour de vous ne vous remarquent pas et qu’ils ne voient même pas que vous faîtes des activités seul. Le malaise que vous vous créez vient seulement de vos pensées. Au fur et à mesure, vous prendrez vite goût à faire des choses en étant seul au milieu des autres.

Pourquoi voyager en solo ?

S’il vous faut encore de bonnes raisons avant de vous décider à voyager seul en étant introverti, voici ce qu’il faut retenir :

  • Voyager en solo vous apporte un sentiment de liberté constant. Vous ne dépendez de personne et personne ne dépend de vous pendant votre voyage. Vous pouvez donc avancer à votre rythme sans problème.
  • Votre soif d’apprentissage sera infinie. En effet, voyager seul vous apportera des expériences nouvelles à chaque coin de rue. Vous ne passerez pas une journée sans avoir découvert ou appris quelque chose par vous-même.
  • Vous aurez des choses à raconter à vos proches. Voyager seul est très intimidant pour la majorité d’entre nous, et d’autant plus lorsque nos proches savent combien nous sommes introvertis. À votre retour, vous serez fier de leur raconter tout ce que vous avez pu faire et vivre.
  • Votre zone de confort deviendra beaucoup plus grande. Comme mentionné plus haut, voyager seul peut nous mettre dans une situation inconfortable au premier abord car inconnu. Heureusement, plus vous en sortirez, pus vous vous sentirez à l’aise.
  • Vous aurez envie d’y retourner ! Il est fort probable qu’une fois rentré chez vous, vous ayez l’envie insatiable de repartir sur les routes et découvrir un nouvel endroit. C’est d’ailleurs comme ça que naissent les backpackeurs et les digital nomad

 

 

Désormais, vous savez comment voyager seul et être introverti. Parmi tous ces conseils, j’espère qu’au moins quelques-uns auront pu résonner en vous. Si vous avez d’autres recommandations pour réussir à voyager seul en étant introverti, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

source : https://www.instinct-voyageur.fr/voyager-seul-et-etre-introverti/