Disponibles fin 2018, les 1.000 premiers exemplaires du boîtier de Meersens, doté de capteurs, sont calibrés pour mesurer les particules, les UV et les ondes. En 2019, la start-up lyonnaise espère commercialiser 10.000 produits complets, avec contrôle des pesticides dans l’eau et tests de vigilance alimentaire. source : https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/0301658442091-meersens-permet-a-chaque-consommateur-dassainir-son-environnement-2175760.php#xtor=RSS-147