En assumant les risques d’inconstitutionnalité de la loi sur l’immigration adoptée le 19 décembre 2023, le président s’éloigne du social-libéralisme dont il s’était inspiré, estime, dans une tribune au « Monde », le professeur de droit public Alexandre Viala.source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2024/01/18/le-social-liberalisme-d-emmanuel-macron-etait-davantage-une-posture-qu-une-conviction_6211495_3232.html

Lire également : Loi « séparatisme » : au Sénat, la droite et l’actualité bousculent un texte déjà controversé