Les chercheurs Hector de Rivoire et Arthur de Liedekerke rappellent, dans une tribune au « Monde », que, derrière une mue idéologique de façade, les partis d’extrême droite, en position favorable pour le scrutin européen de juin, restent profondément dangereux, notamment du fait de leurs sympathies à l’égard de la Russie.source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2024/04/21/les-elections-europeennes-doivent-permettre-de-faire-tomber-le-masque-de-l-extreme-droite_6229052_3232.html

A lire également : Emmanuel Macron, cent jours et six lois