fenetre-optim

Avec la TVA maintenue à 5,5% l’isolation thermique fait toujours partie des sujets aidés financièrement . Les aides financières montrent que le sujet de l’isolation est l’un des enjeux du début du XXIème siècle. Comme cela a pu être constaté cet été avec les deux épisodes caniculaires de juin puis de juillet. Dés lors, un des moyens d’amélioration du quotidien et de réduction de ses consommations énergétiques consiste à isoler son domicile en mixant les techniques. Saviez-vous que la TVA à 5,5% s’applique aussi à la menuiserie, oui celle de votre porte d’entrée et encore celle de votre fenêtre de toit ?

A découvrir également : Programmes alimentaires territoriaux : les mesures de soutien renforcées par le plan de relance

Participer à la réduction des « passoires thermiques »

L’isolation des éléments de maçonneries s’inscrit dans une démarche globale d’amélioration des performances énergétiques de l’habitat. En effet, les fenêtres et les portes jouent un rôle considérable pour assurer l’inertie et l’étanchéité à l’air du bâti.

La performance thermique d’une paroi vitrée dépend de la nature de la menuiserie, de la qualité de la mise en œuvre de la fenêtre  et des performances du vitrage.

A lire aussi : Que faire l’hiver à la montagne sans ski alpin? 18 idées d’activités

Qu’est-ce que le double vitrage ?

Physiquement, l’isolation thermique est principalement apportée par le vide entre les 2 vitres (épaisseur, nature du gaz et de l’intercalaire) et, dans une moindre mesure, par l’épaisseur des verres ainsi que la présence éventuelle d’un film pour limiter les transferts de chaleur. La mention « double-vitrage » apporte donc un premier élément de réponse quant à sa performance thermique, en donnant les dimensions des verres et de l’espace qui les sépare. Par exemple, 4/12/4 correspond à une épaisseur de 4 mm pour la vitre située à l’extérieur, suivie de 12 mm de “vide” et 4 mm pour la seconde vitre.

Quel bénéfice à utiliser des menuiseries de qualité ?

De bonnes menuiseries limitent notamment les ponts thermiques, qui en moyenne, peuvent représenter de 10 à 40% de déperditions énergétiques. Avec la TVA réduite, il serait dommage de s’en passer, non ?

Image par Milada Vigerova de Pixabay

source : http://www.univers-nature.com/eco-habitat/isolation-travaux-et-la-menuiserie-alors-68901.html