Au son des basses et sous des lumières stroboscopiques, des milliers de personnes ont dansé jusqu’au petit matin samedi dans une région désertique d’Ouzbékistan, où s’étendait jadis la mer d’Aral, que ce nouveau festival veut sauver.
Cet évènement est le premier festival de musique électronique jamais organisé dans cette ex-république soviétique d’Asie centrale, qui a commencé à s’ouvrir récemment au tourisme international.
Il a été organisé dans une zone désertique qui témoigne d’une des plus grandes catastrophes environnementales causées par l’homme: la quasi-disparition de la mer d’Aral, à cheval entre l’Ouzbékistan et le Kazakhstan, provoquée par le détournement sous l’époque soviétique de ses affluents pour irriguer les cultures de coton.source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/en-ouzbekistan-un-festival-electro-pour-sauver-la-mer-d-aral_127569?xtor=RSS-15