Le réchauffement climatique est l’explication « la plus probable » aux pluies diluviennes qui se sont abattues la semaine dernière sur les Emirats arabes unis et Oman, provoquant des décès et des inondations catastrophiques, affirme un groupe de scientifiques dans une étude publiée jeudi.
Les précipitations durant les années marquées par le phénomène El Niño ont augmenté de 10 à 40% dans ces pays pétroliers du Golfe, souligne l’étude du réseau World Weather Attribution (WWA), selon laquelle « le réchauffement, causé par la combustion de carburants fossiles », est « l’explication la plus probable » à ce phénomène. Il n’y a pas « d’autres explications connues à l’augmentation des pluies dans la région », affirment les chercheurs.source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-pluies-diluviennes-a-oman-et-aux-emirats-probablement-liees-au-rechauffement-selon-des-scientifiques_178100?xtor=RSS-15

A découvrir également : Jeff Bezos va participer au premier vol spatial du projet Blue Origin