Le choix du gouvernement d’instaurer une participation financière du salarié provoque des critiques notamment de l’ancienne ministre du travail Muriel Pénicaud.source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/12/20/compte-personnel-de-formation-le-reste-a-charge-ne-passe-pas-au-sein-de-la-majorite_6155155_823448.html

Lire également : Corse : Talamoni et Simeoni saluent un « déblocage » dans les discussions avec le gouvernement