La cour administrative d’appel relève notamment que les menaces sur la compétitivité avancées par l’employeur pour justifier ces licenciements ne sont pas fondées. source : https://www.lesechos.fr/pme-regions/pays-de-la-loire/0600471143623-annulation-en-appel-du-licenciement-de-salaries-proteges-dans-une-usine-seita-2234524.php#xtor=RSS-147