Des chercheurs de l’EPFL ont travaillé sur les algorithmes de personnalisation des contenus, et montrent qu’on peut limiter l’effet des « bulles de filtrage » avec des mesures simples. source : https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/web/une-piste-pour-rendre-les-algorithmes-de-facebook-et-de-google-plus-justes_123264?xtor=RSS-12