La pépite française du quantique Pasqal et le groupe américain IBM ont annoncé la conclusion d’un partenariat afin de développer une approche classique-quantique pour de prochains supercalculateurs. Des cas d’usage dans le domaine de la chimie et de la science des matériaux vont être expérimentés.

Lire également : Le Parlement européen veut du Wi-Fi pour connecter la voiture autonome