Gilles Cadet serveur en restaurant et actuellement à la recherche d’un emploi, explique, dans une tribune au « Monde » décalée, que « le vrai travail se trouve dans les interstices du travail, dans les paroles humaines. Il se trouve en dehors de l’effectif, du productif », et qu’il « échappe aux politiques ». source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/09/19/quand-je-traverse-la-rue-monsieur-le-president_5357339_3232.html