La prime énergie peut être souscrite auprès de fournisseurs d’énergie, de grandes surfaces ou de magasins de bricolage. Ces organismes, souvent très pollueurs et que l’on appelle les “obligés”, sont dans l’obligation de proposer la Prime énergie aux non-obligés (leurs clients) afin d’aider à l’amélioration de leur bilan énergétique.

Comment obtenir la prime énergie pour des travaux de rénovation ?

Pour obtenir une prime énergie (CEE) pour des travaux de rénovation, il suffit d’en faire la demande auprès :

A voir aussi : Comment analyser le marché local pour une implantation de franchise réussie

  • D’un fournisseur d’énergie : Antargaz, Engie ou EDF
  • D’une grande surface : Leclerc, Intermarché ou Auchan
  • D’un magasin de bricolage : Leroy Merlin ou Brico Dépôt

Les formulaires de demande sont généralement sur le site internet de l’organisme choisi. Il faut ensuite le remplir et attendre une réponse favorable ou négative. La démarche doit être effectuée en amont de la signature du devis des travaux de rénovation.

Une fois les travaux terminés, il faut signer une attestation sur l’honneur récapitulant tous les travaux entrepris et la transmettre à l’organisme choisi. La facture doit aussi être envoyée.

A lire également : 3 critères à prendre en compte lors de l’acquisition d’un tapis de parc

Qui est éligible à la prime énergie pour des travaux de rénovation ?

Il est possible de tester votre éligibilité. Seuls certains travaux sont éligibles :

  • Les travaux d’isolation : des fenêtres, du toit, des planchers, des murs…
  • Les travaux de chauffage : installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à gaz condensation…
  • L’installation de systèmes à énergie renouvelable : panneaux solaires…
  • L’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)
  • Les travaux de menuiserie

Les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Propriétaires et locataires peuvent y prétendre, le logement rénové peut être la résidence principale ou secondaire du demandeur.

Quel est le montant de la prime énergie pour des travaux de rénovation ?

Le montant de la prime énergie pour des travaux de rénovation est de 4.000€ maximum. Il varie en fonction :

  • De la zone géographique du logement : par exemple, le coût de la vie est plus élevé en Île-de-France qu’en Auvergne-Rhône-Alpes, le montant de l’aide sera donc moins élevé pour la seconde comparée à la première
  • De la surface du logement en m2
  • Du type de travaux : jusqu’à 4.000€ pour des travaux de chauffage, jusqu’à 20€/m2 pour des travaux d’isolation thermique
  • Des revenus du foyer : les foyers aux revenus les plus modestes profiteront de plus grandes sommes que les foyers plus aisés

Montants détaillés selon le type de travaux de rénovation

Montants pour des travaux de chauffage :

Pompe à chaleur air-air Jusqu’à 900€
Chaudière à gaz très haute performance Jusqu’à 1.300€
Pompe à chaleur géothermique Jusqu’à 4.000€
Chauffe-eau thermodynamique Jusqu’à 170€

Montants pour des travaux d’isolation :

Murs Jusqu’à 20€/m2
Toitures Jusqu’à 20€/m2
Combles et rampants Jusqu’à 20€/m2

Les montants ne sont pas les mêmes d’un organisme à un autre, d’où l’importance de faire des comparaisons entre les offres.

L’aide peut être versée sous plusieurs formes :

  • Chèque bancaire
  • Virement bancaire
  • Réduction de facture
  • Bons d’achat

Quelles sont les aides alternatives pour des travaux de rénovation ?

Les aides alternatives à la prime énergie sont :

  • MaPrimeRénov’ : jusqu’à 11.000€, 4 niveaux de revenus déterminent le montant maximal. Pour l’obtenir, il faut faire une demande sur www.maprimerenov.gouv.fr
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : jusqu’à 15.000€, le montant diffère selon la zone géographique et le niveau de revenu du demandeur. Pour l’obtenir, il faut se créer un compte Anah (Agence nationale de l’habitat) et faire sa demande en ligne
  • Le chèque énergie : jusqu’à 277€, attribué sous conditions de revenus. Pour l’obtenir, il ne faut rien effectuer. C’est l’administration fiscale qui se charge d’établir la liste des éligibles
  • L’Éco-PTZ : jusqu’à 50.000€, prêt sans intérêt et sans condition de ressources. Pour l’obtenir, il faut trouver une banque partenaire de l’éco-PTZ et leur adresser une demande

Peut-on cumuler des aides pour ses travaux de rénovation ? Il est possible de cumuler certaines aides pour ses travaux de rénovation. Par exemple, MaPrimeRénov’ peut être cumulée avec l’Éco-PTZ.

Source Univ Deco