Deux chercheurs en informatique américains ont établi que l’usage du logiciel COMPAS de prédiction de la récidive n’est pas plus pertinent que de demander leur avis à des personnes ne disposant d’aucune formation juridique. source : https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/intelligence-artificielle/pour-predire-la-recidive-l-interet-limite-des-algorithmes_120238?xtor=RSS-12