Le SRPJ de Nantes et l’IGPN sont saisis pour enquêter sur les circonstances dans lesquelles un policier a tiré sur le conducteur de 22 ans, le blessant à la carotide. Des cocktails Molotov ont été jetées sur des voitures et des bâtiments dans trois quartiers de la ville.source : http://www.liberation.fr/france/2018/07/04/nantes-nuit-de-revolte-apres-la-mort-d-un-jeune-homme-tue-par-la-police_1663960?xtor=rss-450