Onze personnes ont été placées en garde à vue après des dégradations sur des bâtiments et des «violences» commises au cours de la nuit de mercredi à ce jeudi. Une marche blanche est prévue cet après-midi. Le Premier ministre promet «la plus grande transparence».source : http://www.liberation.fr/france/2018/07/05/nantes-le-policier-qui-a-tire-sur-le-jeune-homme-mardi-soir-place-en-garde-a-vue_1664268?xtor=rss-450