Des scientifiques de l’INRAE et du CNRS modélisent pour la première fois la teneur en eau des plantes en période de sécheresse et lors des vagues de chaleur. Ces résultats devraient permettre de développer des modèles de prévision des risques d’incendie bien plus précis que les actuels. Nicolas Martin, chargé de recherche à l’unité sur les forêts méditerranéennes de l’INRAE, nous en dit plus sur cette avancée.

A découvrir également : Quelques astuces pour une dératisation efficace

Cet article <i class="fa fa-star chargeable-post-star" aria-hidden="true"></i> Mieux anticiper les incendies grâce à l’étude des végétaux est apparu en premier sur Natura Sciences.

source : https://www.natura-sciences.com/innovation/etude-vegetaux-anticiper-incendies-inrae.html

Lire également : Semaine Européenne du Développement Durable : report en septembre 2020