Très discret mercredi soir sur la pelouse du RB Leipzig (1-1) en 8es de finale aller de la Ligue des Champions, Erling Haaland n’a pas échappé aux critiques des médias anglais.  L’attaquant norvégien, qui a disputé l’intégralité de la rencontre en Allemagne, a montré des signes d’agacement tout au long de cette soirée. Haaland a touché seulement 22 ballons, dont quatre dans la surface adverse, lors de cette rencontre. Il n’en fallait pas plus pour que certains médias britanniques remettent en question la capacité de la recrue star du dernier mercato estival à s’intégrer au système de Pep Guardiola. Guardiola calme le jeu Présent ce vendredi devant les médias avant le déplacement de son équipe sur le terrain de Bournemouth (18h30) en Premier League, le coach des Citizens a pris la défense de son attaquant. “C’est de notre faute, pas de celle d’Erling qui a été impressionnant depuis le début de la saison (…) Je n’ai pas besoin de statistiques, dès que le match est fini, je sais qui s’est impliqué ou pas dans le jeu, et qui devrait l’être davantage ou pas (…) Buteur est le poste le plus difficile au monde car il implique d’avoir deux adversaires en permanence sur le dos, et Erling en a même davantage”, a confié l’Espagnol en conférence de presse. Haaland hallucine devant Mbappé D’un point de vue extérieur, les critiques envers Haaland peuvent paraître lunaires. Arrivé l’été dernier à City, l’ancien joueur du Borussia Dortmund réalise une première saison incroyable outre-Manche avec 32 buts inscrits en autant
source : https://www.topmercato.com/1092199-man-city-haaland-sous-le-feu-des-critiques-guardiola-monte-au-creneau/

A lire en complément : Foot - C1 - Celtic - Brendan Rodgers (Celtic Glasgow) : «Ne pas être intimidé» face au PSG