Non, le nouveau Levothyrox n’est ni sous-dosé, ni contaminé, dément l’ANSM. L’agence avait été contrainte de réaliser de nouvelles analyses après que celle, accusatrice, de l’Association Française des Malades de la Thyroïde. source : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/levothyrox-nouvelle-formule-l-agence-du-medicament-confirme-sa-bonne-qualite_125665?xtor=RSS-16