Plusieurs études estiment que les consommateurs souscrivant à l’option heures pleines/heures creuses y perdent entre 30 et 50 euros par an. source : https://www.lefigaro.fr/societes/les-vraies-fausses-economies-des-contrats-d-electricite-20201203

A lire aussi : Florence Lustman: «Nous allons investir plus de 1 milliard d’euros dans les PME»