Si nous devions donner un qualificatif à l’année qui vient de s’écouler, du point de vue du marché du véhicule électrique, 2022 évoque la maturité. De nouveaux records de vente ont été établis, ce qui a entraîné en parallèle des changements réglementaires. Une décision majeure de la Commission européenne en particulier aura un impact énorme : l’interdiction, à partir de 2035, de la vente de véhicules neufs à moteur essence ou diesel.

Les véhicules électriques deviendront en conséquence de plus en plus répandus dans les années à venir, en raison de l’interdiction de la vente de voitures à moteur à combustion. Vis-à-vis de cette réglementation, notre défi, en tant que fournisseurs de solutions, est que nous devons être en mesure de suivre le rythme tout en respectant et en soutenant le développement des réglementations. C’est ainsi que 3 grandes prévisions peuvent être anticipées à l’orée de cette nouvelle année.

A voir aussi : Découvrez le DS-321D

Prédiction 1 : les premiers pas vers un harmonisation des réglementations

Les réglementations actuelles représentent un grand pas vers la zéro émission, mais sans harmonisation, la tâche reste difficile. En tant que fabricants, nous devons développer plusieurs versions du même produit pour s’assurer que la recharge soit possible dans tous les pays européens. Or, ce n’est pas une démarche efficace. Si les réglementations étaient harmonieuses d’un pays à l’autre, nous pourrions, et les autres acteurs de la mobilité électrique, nous concentrer davantage sur les innovations pour les années à venir.

Prenons par exemple la certification allemande Eichrecht. Pourquoi ne pas la mettre (ou une directive de mesure quelque peu simplifiée) en place dans tous les pays afin que cela profite à chaque conducteur de VE ? Une telle harmonisation accélèrerait la croissance du marché car nous pouvons nous concentrer davantage pour atteindre l'objectif fixé d'un avenir à zéro émission.

A voir aussi : Le Japon s’aligne sur les USA et prive la Chine des ses machines de production de puces

Prédiction 2 : la recharge intelligente deviendra la norme

La croissance des ventes de véhicules électriques signifie qu'il faut plus d'électricité pour pouvoir répondre à la demande. Ajoutez à cela la crise énergétique et une meilleure intégration de la gestion de l'énergie devient un des facteurs les plus importants pour garder l'énergie disponible et abordable.

Par ailleurs, les bornes de recharge doivent aider les gestionnaires à équilibrer le réseau. La recharge intelligente est alors la meilleure solution car elle offre un système dans lequel un véhicule électrique, une borne de recharge et une application communiquent ensemble et partagent des données. Il permet, en outre, aux utilisateurs de surveiller, gérer et contrôler à distance le processus de charge et la consommation d'énergie. En surveillant automatiquement l'offre et la demande, la recharge intelligente aide à optimiser l'utilisation de l'énergie disponible et permet à la station de fonctionner de manière rentable et économe en énergie, ce qui peut contribuer à équilibrer le réseau.

Prédiction 3 : l’évolution de la recharge

Alors qu'auparavant, la plupart des véhicules électriques étaient rechargés à la maison ou sur le lieu de travail, cela est susceptible de changer avec la croissance du nombre de VE et des points d'accès nécessaires à la recharge. Par conséquent, nous verrons une extension vers la charge rapide l’année prochaine. L’infrastructure des véhicules électriques à travers l’Europe évoluera et s’étendra pour répondre à la demande croissante d’options de recharge. La recharge s’éloignera de son mode standard, qui consiste à brancher une voiture et à la recharger, pour muter vers une recharge plus intelligente. Cette évolution est possible grâce aux développements logiciels constants qui se produisent en plus de l’introduction de nouveaux matériels d’exploitation.

Non seulement les chargeurs résidentiels et commerciaux seront équipés de nouvelles fonctionnalités, telles que l'intégration du solaire, l'équilibrage de charge dynamique et les paiements automatiques, pour soutenir et faire progresser l'expérience client. Les chargeurs rapides deviendront plus importants pour les conducteurs. L'introduction du chargeur 400 KW met en valeur l'innovation constante qui se produit sur le marché. De tels chargeurs donneront aux conducteurs la possibilité de recharger jusqu'à 100 km d'autonomie en 3 minutes (bien que cela dépende toujours des caractéristiques de la voiture).

Il est donc primordial pour les industriels de monter en puissance afin de pouvoir fournir l'infrastructure de recharge nécessaire pour les années à venir. Cela signifie non seulement d’examiner la manière dont nous mettons en œuvre les réglementations, mais également le développement constant de nouvelles technologies pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés, et soutenir l'évolution de l'infrastructure.

source : https://www.journaldunet.com/economie/transport/1518697-dans-la-course-a-2035-les-fournisseurs-de-solutions-d-e-mobilite-sont-plus-que-jamais-les-fers-de-lance-de-la-transition-automobile/