L’archéologue Louisa Campbell a annoncé le 20 avril 2018 que les pierres de distance du mur d’Antonin montraient des traces de polychromie. Ces traces de couleurs renforcent un programme iconographique très fort. Les motifs et couleurs de ces sculptures en font de véritables œuvres de propagande à destination des barbares calédoniens. source : https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/les-couleurs-de-la-propagande-romaine-sur-le-mur-d-antonin_123338?xtor=RSS-4