2019 a été une année emblématique pour le cloud computing. C'est le multicloud hybride qui a gagné le plus de terrain, il a émergé comme la stratégie privilégiée des entreprises à la recherche des solutions (dans les clouds et en local) les plus adéquates et performantes pour une application métier ou pour héberger un socle technique donné.

De plus, compte tenu de l’évolution rapide de la réglementation ou tout simplement de leur stratégie, les entreprises privilégient de solutions flexibles qui leur permettent de déplacer leurs workloads entre les clouds et en local. Elles cherchent à éviter le verrouillage par un fournisseur pour se donner les moyens de mise en concurrence afin de réduire les coûts et d’améliorer l’efficacité opérationnelle. Ces bénéfices sont si importants que le cloud hybride représente désormais une opportunité de 1,2 mille milliard de dollars.

A découvrir également : Les 5 bonnes habitudes qui font le succès des services ITSM

Cette dynamique s'accélérera encore en 2020, car les entreprises de tous les secteurs vont chercher à déployer des applications les plus pertinentes possibles pour accélérer la transformation numérique de leurs sociétés tout en offrant des expériences exceptionnelles à leurs clients en utilisant des stratégies multicloud hybrides. Dans le cas du choix du cloud public, les entreprises attacheront de plus en plus d’importance à la protection des données d’un point de vue contractuel mais aussi technique en se tournant de plus en plus vers des solutions avancées de chiffrement. L’ensemble des moyens de protection seront clés pour garantir la sécurité de leurs clouds dans l’environnement actuel riche en menaces.

En 2020, les entreprises vont également saisir l’opportunité qu’offrent des technologies émergentes tel que l'edge pour déporter le traitement des données au plus près de l’endroit de collecte afin d’augmenter l’efficacité et la rapidité du traitement, désormais en temps réel, tout en réduisant les coûts.

A lire aussi : Adotmob veut disrupter le marché des études et analytics

Enfin, les entreprises commenceront à adopter des outils d'automatisation du déploiement et de l’exploitation du multicloud hybride pour faciliter le fonctionnement de leurs écosystèmes cloud complexes.

1. La 5G permettra à un plus grand nombre d'entreprises d'utiliser le edge dans le cadre de leur stratégie de cloud hybride

L'edge computing (ou computing à la périphérie) recouvre les traitements informatiques qui sont effectués aussi près que possible de l'endroit où les données sont générées et collectées. Cette technologie est à bien des égards le prochain chapitre du cloud. Les détaillants bénéficieront de mises à jour plus rapides des tendances d'achat des consommateurs dans un magasin donné, les usines seront en mesure d'effectuer des opérations de maintenance prédictive sur les équipements qui sont sur le point de tomber en panne, les opérateurs de téléphonie mobile pourront améliorer l’expérience des jeux sur mobiles et de la réalité augmentée.

La 5G est un élément essentiel dans la mesure où davantage d'entreprises cherchent à intégrer le edge dans leurs stratégies de cloud hybride. Ce dernier continuera à servir de point central pour les données les plus pertinentes à agréger et les fonctions corporate (marketing, comptabilité, RH…). L'edge offrira quant à lui des capacités d’analyse et d'autres fonctions essentielles en temps réel là où les données sont créées et collectées et là où sont mises en œuvre des actions qui découleront de l’analyse de ces données.

La 5G est la technologie clé du edge computing car elle fournit de plus hauts débits et une plus grande bande passante, ce qui permet de réduire la latence des données. Alors que les déploiements de la 5G commencent à toucher les ondes cellulaires, les écosystèmes des clouds hybrides profiteront de plus en plus des possibilités d'effectuer des calculs à la périphérie. Selon le rapport de la GSMA sur l'économie mobile, les innovations qui en résultent devraient contribuer à l'économie mondiale à hauteur de 2,2 mille milliard de dollars au cours des 15 prochaines années.

2. L'automatisation dominera la prochaine phase du multicloud hybride

Les entreprises adoptent rapidement des stratégies multicloud hybrides d’une part pour satisfaire les métiers qui ont besoin d’applications ou de fonctions de plus en plus avancées et d’autre part pour bénéficier du meilleur socle technologique possible. De plus, elles attacheront de plus en plus d’importance à la possibilité de déplacer les applications critiques vers l'environnement de leur choix – cloud public, privé ou en local. En effet, le cloud hybride représente une opportunité de marché de 1,2 mille milliard de dollars et près de 80 % des décideurs informatiques pensent y avoir recours dans le futur. Toutefois, les principaux avantages des environnements hybrides, notamment la résilience, l'évolutivité et la prise en charge d'une grande variété d'applications, d'APIs et de types de données, font qu'ils sont par nature complexes.

Comment gérer cette complexité engendrée par la stratégie multicloud hybride ? C’est un défi majeur des années à venir que les directions des systèmes d’information doivent relever pour assurer la maîtrise opérationnelle, économique et surtout la cyber-résilience de ces systèmes d’information complexes.

Les entreprises vont mettre en place des outils automatisés qui centraliseront les déploiements, l’exploitation et la gestion de la sécurité et qui auront l’avantage de fournir ces trois fonctions clés pour n’importe quel cloud et déploiement en local.

En plus des outils de plus en plus automatisés, les tableaux de bord qui fournissent une vue d'ensemble des opérations dans le cloud deviendront un outil important pour les DSI. Cela permettra aux entreprises d'ajuster leurs environnements, de placer les workloads appropriées au bon endroit, de contrôler les coûts et de gérer efficacement les clés de chiffrement.

3. Les "centres de commandement" de sécurité vont jouer un rôle de plus en plus important dans le cadre de stratégies de cloud hybride

Quelques 60% des décideurs informatiques ont classé la sécurité comme l'attribut le plus important dans la sélection d'un fournisseur de cloud. En 2020, de nouveaux outils permettront d'obtenir des informations sur le niveau de sécurité et de répondre aux incidents plus rapidement grâce à des tableaux de bord qui aideront à centraliser les opérations.

Dans le monde du mutlicloud hybride, vous avez besoin d'un centre de commandement. Traditionnellement, on l'appelle "centre d’opérations de sécurité". Ce dispositif est en pleine évolution du fait de l’hétérogénéité croissante des systèmes d’information, d’où l’importance d’un tableau de bord unique dans le multicloud hybride.

L'émergence de DevSecOps, où la sécurité est intégrée dans le processus de développement lui-même, est un autre signe qu'un écosystème de sécurité plus connecté à la transformation de l’entreprise et de son système d’information se profile pour 2020.

4. Adoption accrue de clouds optimisés par secteur d’activité, au-delà du secteur bancaire

Alors que les entreprises se tournent vers le cloud, elles cherchent des solutions qui répondent aux besoins spécifiques de leur secteur d'activité. Pour les secteurs fortement réglementés en particulier, cela signifie des fonctionnalités qui déchargent les entreprises du fardeau de la conformité. Selon une étude récente de Thomson Reuters, les organismes de services financiers, par exemple, traitent en moyenne 220 mises à jour réglementaires par jour – et 71% des entreprises s'attendent à ce que ce nombre augmente au cours de l'année.

Une étude mondiale d'IBM révèle que seulement 40% des organisations ont aujourd'hui les compétences et la stratégie nécessaires pour gérer un environnement multicloud. Dans ce cas, les clouds propres à un secteur d’activité aident les entreprises en les protégeant des complexités de leur infrastructure et de leur architecture cloud. C'est peut-être la raison pour laquelle, selon une enquête récente, 61% des personnes interrogées ont déclaré que l'un des principaux avantages de l'adoption de services cloud propres à un secteur d’activité était la facilité de gestion et d'administration.

5. Les outils open source proliféront pour rendre Kubernetes plus facile d’utilisation

La technologie open source a un impact profond sur le cloud. En 2019, les entreprises se sont tournées vers des logiciels open source pour moderniser leur infrastructure et accélérer leur adoption du multicloud hybride. En 2020, les développeurs se concentreront sur des outils capables de soutenir le déploiement rapide d’applications, dont leurs entreprises ont besoin pour rester à la pointe de la transformation numérique. Par ailleurs, les directions informatiques privilégieront les solutions intégrées basées sur l’open source pour assurer la facilité d’exploitation, la robustesse et la scalabilité nécessaires pour les applications critiques en production.

Le paradigme de la livraison continue se généralise, les organisations adoptent la philosophie DevSecOps qui consiste en des conceptions, tests et déploiements rapides. Le modèle de livraison continue se développe de pair avec le développement accru d'applications cloud-natives conçues dès le départ en conteneurs et avec l’orchestrateur Kubernetes pour être déployées en production. La chaîne des outils nécessaires à la mise en œuvre de DevSecOps a beaucoup progressé ces dernières années. L’enjeu majeur des années à venir est de mettre en place les outils pour la production informatique (les opérations IT) afin d’assurer le bon fonctionnement des applications cloud-natives qui prennent une place de plus en plus importante dans les systèmes d’information des entreprises.

En résumé, à l'avenir, les entreprises disposeront d'une palette croissante d'options pour faciliter la gestion de leurs workloads, accélérer le déploiement d’applications, garantir une sécurité maximale, exploiter des technologies innovantes telles que le edge, etc. En effet, le nouveau monde cloud de la décennie qui est sur le point de commencer apportera une valeur, une résilience et une réactivité dont on ne pouvait que rêver il y a quelques années à peine.

source : https://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1488803-le-cloud-en-2020-l-annee-du-edge-de-l-automatisation-et-des-clouds-propres-a-un-secteur-d-activite/