Deux heures après l’accouchement commencent les suites de couches. C’est une phase caractérisée par différents processus physiologiques et multiples bouleversements physiques et émotionnels. Le corps de la maman est soumis à rude épreuve afin de retrouver son état initial. Pour favoriser le bon déroulement de la période suivant l’accouchement, la maman a besoin de bien s’organiser et se faire aider par toute sa famille en suivant quelques conseils. Cette période de rétablissement après l’accouchement est souvent longue et douloureuse surtout quand elle est associée à des problèmes de santé.

Les difficultés à surmonter après l’accouchement

La période post-partum d’une femme est très particulière en étant à la fois un moment de grand bonheur et aussi une période très compliquée. Elle commence par les tranchées qui sont des fortes contractions persistantes menant à l’involution utérine. Après, il y a les pertes sanglantes et abondantes ou lochies permettant l’évacuation de tous les résidus et débris de la muqueuse utérine qui perdure jusqu’à six semaines. Différents maux désagréables et douloureux apparaissent aussi après l’accouchement. Et pour limiter l’inconfort dû à ces désagréments, il faut en parler aux spécialistes pour qu’ils puissent prescrire le traitement adéquat.

Lire également : Les Hauts-de-France en alerte orange « vents violents »

Anxiété et insomnie sont les premières difficultés à surmonter par la jeune la maman. Elle doit s’habituer aux nuits entrecoupées par le sommeil du bébé, les changes et l’allaitement. Cela peut induire une fatigue durable et un moral en berne que la maman se sente épuisée et parfois tiraillée entre des émotions intenses et contradictoires. D’autres maux et désagréments peuvent aussi apparaitre après l’accouchement, tels que la constipation surtout en cas de césarienne ou d’épisiotomie, les hémorroïdes, une forte transpiration et des envies fréquentes d’uriner, et les douleurs d’épisiotomie ou de césarienne. Pour pouvoir surmonter toutes ces difficultés post-accouchement, la jeune maman a besoin d’une bonne préparation physique et morale ainsi que du soutien de ses proches.

Conseils pour bien vivre la période post-partum

Que la maman ait accouché par césarienne ou normale, elle a toujours besoin d’un peu d’intimité pour mieux sentir le bébé contre elle. Elle a aussi un ultime besoin de se reposer suite aux gros efforts physiques qu’elle vient de fournir pour mettre au monde son bébé. Pour bien vivre la période suivant l’accouchement, il importe de suivre quelques conseils et recommandations. En effet, pour aider le corps à combler à nouveau les réserves d‘énergie, on conseille aux jeunes mamans de faire une consultation chez les spécialistes de la médecine chinoise à Nantes par exemple. La médecine chinoise recommande aux nouvelles mères et ses proches d’apporter une attention particulière à leurs activités et leur alimentation pendant les six premières semaines de vie du nouveau-né. Les spécialistes de la médecine chinoise invitent les jeunes mamans à ralentir son rythme durant cette période post-accouchement. Elles doivent s’entourer de personnes aidantes qui peuvent les aider dans les tâches ménagères et les soins des autres enfants. Et pour que cette période soit la plus bénéfique possible, la maman doit suivre quelques lignes de conduite en termes d’efforts physiques, d’alimentation et du bien-être.

A lire également : Il n'a pas gelé sur le Pic du Midi depuis plus de 100 jours, un record historique

Source : Maman Materne, le blog