Pour le chercheur Eric Debarbieux, même si les violences graves sont assez rares, elles peuvent causer un sentiment d’insécurité dans une communauté éducative en crise.source : https://www.liberation.fr/societe/education/ecole-il-faut-une-equipe-educative-soudee-pour-reduire-les-agressions-20240108_IVC2RU63PJCP5KSFJ63A7454H4/

A découvrir également : Sahel : le djihadiste Iyad Ag Ghali prêt à négocier, mais sous condition