Donner du pain aux canards ou aux cygnes qui barbotent dans un étang n’est pas sans risque pour eux, loin de là ! En effet, ce type de nourriture est totalement inadaptée à leur métabolisme. À force d’en ingurgiter tous les jours, les oiseaux développent de graves malformations qui peuvent parfois entraîner leur mort, c’est ce que l’on appelle le syndrome de l’aile d’ange.

Pourquoi donner du pain aux oiseaux sauvages est-il déconseillé ?

Au départ, l’idée de nourrir les oiseaux part d’une bonne intention. Cependant, chaque année, des milliers d’entre eux meurent à cause d’un régime à base de pain et de biscottes qui leur est « gentiment » imposé…

© Shuang Li

Intoxication et déformations osseuses

En effet, le pain blanc ingéré à trop forte dose, provoque chez les oiseaux une intoxication qui peut entraîner leur mort. Et du pain, ils en mangent puisque c’est un geste courant pour certaines personnes de nourrir les canards et les oies, pendant leur promenade ou sortie en famille au parc.

Le syndrome de l’aile d’ange

Cette mauvaise alimentation engendre également des déformations osseuses, connues sous le nom de syndrome de l’aile d’ange : la dernière articulation de l’une ou des deux ailes se tord vers l’extérieur de façon anormale.

Les oiseaux avec une aile d’ange ne peuvent donc plus voler et sont incapables d’échapper à leurs prédateurs. Ils ne peuvent plus non plus s’enfuir pour se mettre à l’abri lorsque les conditions météorologiques les mettent en danger.

Ainsi s’ils ne meurent pas d’intoxication en mangeant du pain, les oiseaux risque de développer rapidement ce syndrome de l’aile d’ange. Il faut savoir que les oiseaux grandissent beaucoup plus rapidement que nous.

Des séquelles parfois irrémédiables

Si l’oiseau est jeune et qu’il bénéficie d’une prise en charge rapide, la déformation peut être minimisée. Une attelle pour repositionner l’aile correctement et une alimentation adaptée suffisent parfois à soulager l’oiseau, même si un rétablissement complet n’est pas garanti. L’issue pour les oiseaux déjà adultes est, quant à elle, rarement favorable.

Quels sont les oiseaux les plus touchés ?

Les volatiles les plus susceptibles de contracter cette maladie sont donc ceux qui vivent dans des parcs ou des lieux publics où il y a un plan d’eau. Puisqu’ils sont nourris constamment !

aile d'ange, pain aux oiseaux

Canard touché par le syndrome de l’aile d’ange © Cengland0 (CC BY 3.0)via Wikimedia

Et ce qu’ils mangent chaque jour a une influence directe sur leur développement. Quelques jours de malnutrition suffisent à causer des dommages irréversibles ! Un régime alimentaire inapproprié peut ainsi provoquer une croissance trop rapide de l’aile alors que le support osseux n’est pas encore assez solide.

Quelle nourriture donner aux oiseaux sauvages pour préserver leur santé ?

Si vous avez envie de continuer à nourrir les oiseaux, c’est possible ! Vous trouverez notamment des graines en animalerie, spécialement formulée pour les oiseaux aquatiques. Vous pouvez également préparer un mélange vous-même à base de raisins sans pépins (et coupés en deux), de chou râpé, de bette, de laitue et même de céréales (blé, orge, avoine… ).

Donner du pain aux oiseaux

© JGade

Assurez-vous que les morceaux ne soient pas trop gros afin qu’ils puissent les manger sans risque. Enfin, s’il y a déjà beaucoup de nourriture par terre, abstenez-vous de nourrir les oiseaux. En effet, le surplus de nourriture risque d’engendrer la prolifération de bactéries dans l’eau et donc de maladies…

Illustration bannière : Le pain peut être fatal aux oiseaux ©  Igorsky

Cet article Donner du pain aux oiseaux sauvages, une pratique dangereuse pour leur santé est apparu en premier sur consoGlobe.

source : http://flux.consoglobe.com/~r/consoglobe/~3/b7fSMIlnZBw/donner-pain-oiseaux-sauvages-danger-cg