L’an dernier, 8.000 entreprises d’Occitanie ont commercé avec le Royaume-Uni. Le montant global des transactions a atteint 1,2 milliard d’euros. Les secteurs de l’agriculture et de la viticulture pourraient être particulièrement touchés par le Brexit, tout comme les étudiants d’Occitanie, les résidents britanniques, les aéroports desservis par des compagnies britanniques et les laboratoires de recherche. source : https://www.lesechos.fr/pme-regions/occitanie/0600992159108-brexit-loccitanie-se-prepare-2256431.php#xtor=RSS-147

A voir aussi : L’Alternance a le vent en poupe... et les chiffres le prouvent !