L’ex-chef de l’Etat avait dénoncé la décision du président Azali de suspendre la Cour constitutionnelle et son projet de référendum de révision de la Constitution. source : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/05/21/aux-comores-l-ancien-president-sambi-assigne-a-residence_5302273_3212.html

A lire en complément : Sénatoriales 2017 : dans le Val-d’Oise, Alain Richard réélu sous les couleurs de LRM