Vous êtes Lyonnais ou Parisien ? Ou alors vous vous êtes récemment rendu dans une des deux villes ? Alors vous n’avez pas pu les manquer : les trottinettes électriques sont partout ! En à peine deux ans, elles ont littéralement envahi l’espace urbain. Des milliers de ces engins circulent sur les routes et les trottoirs, une ayant même été aperçue sur une autoroute francilienne. Proposées en « free floating », elles peuvent être empruntées et déposées n’importe où, sans stations dédiées comme pour le Vélib’ ou Autolib’. En résulte une certaine anarchie…

Les voix commencent à s’élever contre ce moyen de déplacement pourtant imaginé comme une alternative durable aux transports en commun bondés : les batteries de certaines trottinettes seraient ainsi rechargées grâce à des groupes électrogènes mobiles qui fonctionnent au gasoil. On a vu plus écologique. Quant aux risques liés à leur utilisation, ils semblent bien réels : les médecins du centre hospitalier Saint Joseph Saint Luc de Lyon dénonce une hausse dramatique de 115% du nombre d’accidents liés aux usages irresponsables de ces engins.

A voir aussi : Voyage en Autriche: 5 expériences nature à faire à Innsbruck

trottinettes-electriques

Cependant, tout n’est pas si sombre au royaume des trottinettes électriques, puisqu’il faut leur reconnaître une praticité bienvenue dans des centre-villes surchargés. Quant à la perspective de voir les mobilités électriques douces se développer grâce aux Lime, Bird et autres Bolt, elle est plutôt alléchante lorsque l’on sait que les métropoles étouffent de la pollution et des concentrations de CO2 et de particules fines dues aux transports automobiles. Si vous ajoutez à cela un usage responsable, alors ces montures électriques peuvent même être perçues comme une révolution des modes de transport doux !

A lire également : Une application pour visualiser les données du parc automobile des zones à faibles émissions ZFE

C’est sans doute ce que s’est dit la municipalité d’Honfleur qui a décidé de fournir deux trottinettes électriques à sa police municipale : plus haut-de-gamme que celles que l’on trouve sur les trottoirs des grandes villes, elles embarquent un coffre, un petit siège et deux batteries qui permettent de propulser l’attelage à 25 km/h pendant une trentaine de kilomètres. Ainsi équipés, les agents de la force publique seront capables de se rendre au plus vite sur des lieux d’intervention, sans pour autant émettre la moindre particule de CO2. Pour eux comme pour la planète, c’est gagnant-gagnant. Prêtées par une entreprises qui les fabrique dans le Calvados, les trottinettes sont à l’essai pour trois mois. Si les tests s’avèrent concluants, la Ville les achètera définitivement.

La trottinette électrique à la conquête du monde !

Photo : Martin_vmorris/Flickr/CC

source : http://www.univers-nature.com/actualite/2019-annee-de-la-trottinette-electrique-68828.html